Renomage StopCovid vers TousAntiCovid

parent 3d27e3d8
Sous la supervision du Ministère de la Santé et des solidarités et du Secrétariat d’Etat au numérique, en lien avec le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, **Inria** pilote depuis le 7 avril 2020 le développement de l’application « StopCovid » auquel contribue à titre gracieux un ensemble d’acteurs publics et privés, au sein de l’équipe-projet StopCovid, qui rassemble **ANSSI**, **Capgemini**, **Dassault Systèmes**, **INSERM**, **Lunabee**, **Orange**, **Santé Publique France** et **Withings** , et que complète un écosystème de contributeurs
Sous la supervision du Ministère de la Santé et des solidarités et du Secrétariat d’Etat au numérique, en lien avec le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, **Inria** pilote depuis le 7 avril 2020 le développement de l’application « TousAntiCovid » auquel contribue à titre gracieux un ensemble d’acteurs publics et privés, au sein de l’équipe-projet TousAntiCovid, qui rassemble **ANSSI**, **Capgemini**, **Dassault Systèmes**, **INSERM**, **Lunabee**, **Orange**, **Santé Publique France** et **Withings** , et que complète un écosystème de contributeurs
Les auteurs de chaque composant sont détaillés dans le fichier AUTHORS.md de ce composant.
# Introduction
Ce projet permet de rendre public le processus de développement de
l’application StopCovid. Il est par ailleurs ouvert à toute
l’application TousAntiCovid. Il est par ailleurs ouvert à toute
contribution pertinente visant à l’améliorer (débug, ajout de
fonctionnalités, …). Dans ce contexte l'ensemble des composants de
l'application seront rendus public pour répondre à l'impératif de
......@@ -33,8 +33,8 @@ suivi de chaque sous-projet sous forme d'_issues_.
# Description des sous-projets et de la façon dont ils interagissent
Une description textuelle suit cette présentation des sous-projets
sous forme de schéma résumé. Elle permet de faire le lien entre les
sous-projets publiés sous gitlab et les composants de StopCovid.
![alt text](../documentation/composants.png "Liens entre les composants de StopCovid et
sous-projets publiés sous gitlab et les composants de TousAntiCovid.
![alt text](../documentation/composants.png "Liens entre les composants de TousAntiCovid et
les sous-projets sous gitlab")
* ROBERT API Specs : définition des SPEC de l’API ROBERT entre
l’application mobile et le backend. Définit les services :
......@@ -51,7 +51,7 @@ les sous-projets sous gitlab")
* Submission Code Server Client API spec : définition des SPEC de
l’API côté serveur sous swagger pour le server de code/token. Permet d’émettre un
code/token à destination d’un tiers médical. Permet de tester/brûler
un token depuis le backend StopCovid.
un token depuis le backend TousAntiCovid.
* Submission-code-server : code de la l’API pour le serveur de code/token.
* stopcovid-robertsdk-android : code pour le protocole ROBERT sur l’App
mobile Android. Intègre les composants de gestion de clefs, gestion des
......@@ -72,7 +72,7 @@ les sous-projets sous gitlab")
# Gouvernance et processus de décision
La gouvernance est structurée comme suit :
* Un _core group_ du projet StopCovid, réunissant les entités qui
* Un _core group_ du projet TousAntiCovid, réunissant les entités qui
contribuent au projet ; Ce groupe délègue la maintenance du projet
au quotidien au _comité des mainteneurs_ ;
* Une cellule sécurité, composée de membres de l’ANSSI, de
......
Les codes sources du projet StopCovid sont publiés sont 2 formes :
Les codes sources du projet TousAntiCovid sont publiés sont 2 formes :
* Dans un dépôt de code public. Dans ce cas, ils sont publiés sous
licence MPL 2.0, sauf indication contraire dans les en-têtes de fichier.
* Des _snapshots_ du code de certains composants dont le
......
......@@ -8,43 +8,43 @@ Ces écrans et ces textes vont évoluer au cours des jours qui viennent, en amon
# Rappel du contexte
Sous la supervision du Ministère de la Santé et des solidarités et du Secrétariat d’État au numérique, en lien avec le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, **Inria pilote depuis le 7 avril 2020** le développement de l’application « StopCovid » auquel contribue à titre gracieux un ensemble d’acteurs publics et privés, au sein de l’équipe-projet StopCovid, qui rassemble ANSSI, Capgemini, Dassault Systèmes, INSERM, Lunabee, Orange, Santé Publique France et Withings , et que complète un écosystème de contributeurs. Ce projet contribue à la gestion de la crise sanitaire Covid-19 et au suivi épidémiologique par les autorités de santé.
Sous la supervision du Ministère de la Santé et des solidarités et du Secrétariat d’État au numérique, en lien avec le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, **Inria pilote depuis le 7 avril 2020** le développement de l’application « TousAntiCovid » auquel contribue à titre gracieux un ensemble d’acteurs publics et privés, au sein de l’équipe-projet TousAntiCovid, qui rassemble ANSSI, Capgemini, Dassault Systèmes, INSERM, Lunabee, Orange, Santé Publique France et Withings , et que complète un écosystème de contributeurs. Ce projet contribue à la gestion de la crise sanitaire Covid-19 et au suivi épidémiologique par les autorités de santé.
En amont de toute décision politique, l’objectif du projet est de pouvoir rendre possible la mise à disposition d’une application permettant d’informer les usagers s’ils ont été en contact avec une personne ayant été testée positive au Covid-19, et de leur proposer des conduites à tenir, conformément aux préconisations du Ministère de la Santé et des solidarités.
Le projet repose sur l’implémentation d’un protocole, ROBERT, qui a donné lieu à un avis du Conseil national du numérique (rendu public le 24 avril 2020) et à une délibération de la CNIL (rendue publique le 26 avril 2020). Cinq fondements ont guidé les développements :
* L’inscription de l’application StopCovid dans la **stratégie globale** de gestion de la crise sanitaire et de suivi épidémiologique.
* L’inscription de l’application TousAntiCovid dans la **stratégie globale** de gestion de la crise sanitaire et de suivi épidémiologique.
* **Le strict respect du cadre de protection des données et de la vie privée** au niveau national et européen, tel que défini notamment par la loi française et le RGPD ainsi que la boîte à outils récemment définie par la commission européenne sur les applications de suivi de proximité.
* **La transparence**, qui passe notamment par la diffusion, sous une licence open source, des travaux spécifiques menés dans le cadre du projet. L’objectif est d’apporter toutes les garanties : transparence des algorithmes, code ouvert à terme, interopérabilité, auditabilité, sécurité et réversibilité des solutions.
* **Le respect des principes de souveraineté numérique du système de santé publique** : maîtrise des choix de santé par la société française et européenne, protection et structuration du patrimoine des données de santé pour guider la réponse à l’épidémie et accélérer la recherche médicale.
* **Le caractère temporaire du projet**, dont la durée de vie correspondra, s’il est déployé, à la durée de gestion de l’épidémie de Covid-19.
# Processus de création de l'application StopCovid
# Processus de création de l'application TousAntiCovid
* Le 18 avril, le protocole de communication ROBERT a été publié par Inria et Fraunhofer/AISEC, dans le cadre d’un projet franco-allemand, permettant de donner un cadre pour le fonctionnement global, d’exposer les aspects sécurité et respect de la vie privée, et de garantir une interopérabilité au niveau européen pour le déploiement d’une application.
* Sur la base de ce protocole, les développeurs membres de l’équipe-projet StopCovid ont travaillé à l’implémentation des premières briques fonctionnelles de l’application et de son infrastructure, dans l’optique de proposer une application déployable opérationnellement en tant que de besoin, dans le cadre d’un calendrier fixé par le gouvernement.
* Sur la base de ce protocole, les développeurs membres de l’équipe-projet TousAntiCovid ont travaillé à l’implémentation des premières briques fonctionnelles de l’application et de son infrastructure, dans l’optique de proposer une application déployable opérationnellement en tant que de besoin, dans le cadre d’un calendrier fixé par le gouvernement.
* La publication des codes sources et de la documentation de Stop Covid démarre le 12 mai et se poursuivre pendant la durée du projet. L’évolution du code prévoit l’analyse et l’intégration éventuelle des améliorations qui seront soumises par la communauté des développeurs.
* Les mises à jour de l’application seront disponibles au fur et à mesure.
# Principe général de publication
Pour permettre aux différentes communautés de développeurs et de spécialistes d’expertiser les algorithmes implémentés et la façon dont cette application est programmée, en particulier si elle met en œuvre correctement le protocole ROBERT, le code source est publié sur [https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/](https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/). Le code source présenté est le résultat d’un processus de développement collaboratif impliquant de nombreuses personnes et organisations au sein de l’équipe-projet StopCovid.
Pour permettre aux différentes communautés de développeurs et de spécialistes d’expertiser les algorithmes implémentés et la façon dont cette application est programmée, en particulier si elle met en œuvre correctement le protocole ROBERT, le code source est publié sur [https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/](https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/). Le code source présenté est le résultat d’un processus de développement collaboratif impliquant de nombreuses personnes et organisations au sein de l’équipe-projet TousAntiCovid.
Ce processus de développement collaboratif, qui a été contraint par l’agenda du projet, va s’ouvrir progressivement pour permettre de proposer des évolutions à l’application, de signaler des bugs, de proposer des changements pour la documentation et de suivre la prise en compte ou non de ces propositions. Pour ce faire, le choix de la plateforme Gitlab d’Inria a été retenu.
Les contributions attendues par la communauté des développeurs permettront de faire évoluer des briques logicielles pour, au final, améliorer la qualité de l’application. Pour contribuer, merci de prendre connaissance du fichier [CONTRIBUTING.md](CONTRIBUTING.md). La plateforme Gitlab n’a pas vocation à héberger les débats d’ordre plus général, politique ou sociétal.
La politique de publication du code source développé dans le cadre du projet repose sur trois catégories :
* Une partie (restreinte) qui n’est pas publiée car correspondant à des tests ou à des parties critiques pour la sécurité de l’infrastructure ; en revanche une documentation, publiée sur le Gitlab présentera les grands principes de sécurité mis en œuvre sur StopCovid (afin de respecter les demandes ou avis de la CNIL et les recommandations de l’ANSSI) ;
* Une partie (restreinte) qui n’est pas publiée car correspondant à des tests ou à des parties critiques pour la sécurité de l’infrastructure ; en revanche une documentation, publiée sur le Gitlab présentera les grands principes de sécurité mis en œuvre sur TousAntiCovid (afin de respecter les demandes ou avis de la CNIL et les recommandations de l’ANSSI) ;
* Une partie qui est rendue publique sans qu’un appel à contribution ne soit attendu (les propositions seront bien entendu étudiées) : cela correspond par exemple à des parties qui implémentent directement des spécifications très précises ;
* Une partie qui relève à strictement parler de l’open source, avec des appels à contribution qui sont attendus : cela concerne le cœur de l’application, notamment l’implémentation du protocole ROBERT.
# Phases de publication en Open Source
L’équipe-projet StopCovid a décidé de publier le code en deux phases. Ce phasage ne remet pas en question les principes fondamentaux de publication ouverte du code mais permet une meilleure gestion de la montée en charge pour une mise à disposition éventuelle d’une application opérationnelle début juin.
L’équipe-projet TousAntiCovid a décidé de publier le code en deux phases. Ce phasage ne remet pas en question les principes fondamentaux de publication ouverte du code mais permet une meilleure gestion de la montée en charge pour une mise à disposition éventuelle d’une application opérationnelle début juin.
## Phase 1 : transparence
Une première partie des briques logicielles est publiée le 12 mai. Désormais visible, le code peut être revu par tous ceux qui le souhaitent. En le rendant public, l’équipe-projet StopCovid respecte son engagement de transparence.
Une première partie des briques logicielles est publiée le 12 mai. Désormais visible, le code peut être revu par tous ceux qui le souhaitent. En le rendant public, l’équipe-projet TousAntiCovid respecte son engagement de transparence.
Les personnes externes à l’équipe-projet StopCovid peuvent, à ce stade, donner un avis, faire remonter des suggestions ou des commentaires. Selon la pertinence technique de ces premiers retours, elles seront invitées à rejoindre le pool de contributeurs du projet pour gagner en efficacité.
Les personnes externes à l’équipe-projet TousAntiCovid peuvent, à ce stade, donner un avis, faire remonter des suggestions ou des commentaires. Selon la pertinence technique de ces premiers retours, elles seront invitées à rejoindre le pool de contributeurs du projet pour gagner en efficacité.
Cette phase 1 limite l’ampleur des interactions du fait des contraintes sur les ressources de l’équipe-projet StopCovid, pleinement mobilisée sur le développement, dans le cadre d’un agenda restreint. Toutes les contributions seront lues attentivement afin de pouvoir retenir celles qui seront jugées pertinentes voire qui seront susceptibles de jouer un rôle critique à ce stade du développement du code.
Cette phase 1 limite l’ampleur des interactions du fait des contraintes sur les ressources de l’équipe-projet TousAntiCovid, pleinement mobilisée sur le développement, dans le cadre d’un agenda restreint. Toutes les contributions seront lues attentivement afin de pouvoir retenir celles qui seront jugées pertinentes voire qui seront susceptibles de jouer un rôle critique à ce stade du développement du code.
Souhaitée la plus courte possible, la durée de cette phase 1 sera dépendante des contraintes liées aux phases de tests et au calendrier de mise en disponibilité de l’application.
......@@ -68,8 +68,8 @@ Pour contribuer au projet, merci de prendre connaissance du fichier [comment con
Merci de vous référer au fichier dédié : [LICENSE.md](LICENSE.md).
# Liens
* La présentation globale du projet StopCovid sur inria.fr : [https://www.inria.fr/fr/le-projet-stopcovid](https://www.inria.fr/fr/le-projet-stopcovid)
* Les membres de l’équipe-projet StopCovid : [https://www.inria.fr/fr/stopcovid](https://www.inria.fr/fr/stopcovid)
* La présentation globale du projet TousAntiCovid sur inria.fr : [https://www.inria.fr/fr/le-projet-stopcovid](https://www.inria.fr/fr/le-projet-stopcovid)
* Les membres de l’équipe-projet TousAntiCovid : [https://www.inria.fr/fr/stopcovid](https://www.inria.fr/fr/stopcovid)
* Le protocole ROBERT v1 : [https://github.com/ROBERT-proximity-tracing/](https://github.com/ROBERT-proximity-tracing/)
* Le document [comment contribuer](CONTRIBUTING.md)
* Le document [de ressources scientifiques du projet](SCIENTIFIC_RESOURCES.md)
......
......@@ -44,7 +44,7 @@ The report (in French) Analyse du contact tracing numérique by Bertrand Thirion
### Improve and validate contact tracing
The implementation of the ROBERT protocol and the StopCovid application were based on numerous choices, made according to current knowledge. We provide an overview of these choices, based on probabilistic reasoning and on the physical data of the problem. We then discuss tests to be conducted to measure the effectiveness of the application, and the associated measures of success. We conclude with some suggestions for learning models to improve the use of this type of application.
The implementation of the ROBERT protocol and the TousAntiCovid application were based on numerous choices, made according to current knowledge. We provide an overview of these choices, based on probabilistic reasoning and on the physical data of the problem. We then discuss tests to be conducted to measure the effectiveness of the application, and the associated measures of success. We conclude with some suggestions for learning models to improve the use of this type of application.
The report (in French) Analyse du contact tracing numérique by Bertrand Thirion (Inria), Alain Barrat (CNRS), Chiara Poletto (INSERM), Alexandra Mailles (Santé Publique France), Moez Draief (Capgemini), Roxane Adle (Orange), Vittoria Colizza (INSERM) is here: [https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/accueil/-/tree/master/documentation/WP4.3.pdf](https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/accueil/-/tree/master/documentation/WP4.3.pdf).
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment